05/02/2014

Les bons petits soldats de la RTS

On finira par croire que la RTS a reçu mandat du Conseil fédéral pour combattre l’initiative sur l’immigration de masse. En effet, les règles les plus élémentaires d’équilibre des opinions définie par la concession sont bafouées sans vergogne.

Lundi 3 février, l’émission Forum de La Première offre 17 minutes (!) à Christian Levrat, qui a micro ouvert pour lancer une propagande extrêmement dure contre l’initiative. Aucune réaction des journalistes, forcément, qui l’encouragent au contraire et le relancent. On n’entendra évidemment pas la moindre intervention du président de l’UDC…
Même topo mardi 4, cette fois c’est Pascal Couchepin qui sert la soupe, appuyé par Roger Nordmann. Dans la même émission, on envoie une attaque en règle contre Jean-François Rime, mais si mal fondée que la baudruche se dégonfle.
Cet engagement unilatéral de la radio d’Etat et, plus grave, de ses journalistes, est consternant, mais aussi révoltant: comment peut-on violer aussi grossièrement, et sans contrôle, les règles de l’équilibre des opinions? C’est un principe journalistique fondamental, au-delà des exigences de la concession dont certes tout le monde se moque comme de colin-tampon. Les journalistes nous diront sans doute, comme tout bon petit soldat, qu’ils n’ont fait qu’exécuter les ordres…
On se consolera en se disant que cette propagande est si grossière et massive, qu’elle est remarquablement contre-productive, et qu’elle fait tomber les dernières hésitations de l’électeur exaspéré d’être pris pour un demeuré!