05/01/2010

En 2010, brûlez les horoscopes !

Chaque fin d'année, ça recommence: journaux et magazines dégoulinent d'horoscopes et de prédictions astrologiques plus délirantes les unes que les autres. Nos médias contribuent ainsi efficacement à l'abrutissement des foules, et à l'enrichissement de ceux qui abusent de la crédulité des autres.

Une bonne résolution, pour 2010, serait d'arrêter enfin de consommer ces fadaises grossières. Car on vous le révèle: tout est faux, tout est absolument faux, dans les horoscopes qu'on vous vend. Démonstration.

Le signe sous lequel vous croyez être né n'est pas le bon. Si vous étiez né il y a 3′000 ans, ce serait un peu moins faux. Mais aujourd'hui, la précession des équinoxes est passée par là, le ciel a beaucoup changé - sauf pour les astrologues, qui se moquent du vrai ciel au-dessus de nos têtes. Eux, en sont restés au modèle de l'Antiquité, vieille horloge en bois simpliste et dépassée. Si bien qu'aujourd'hui, tous les signes sont décalés. Des exemples? Je suis né un 12 avril, donc, je suis Poisson, et non Bélier, comme on me l'a répété toute ma jeunesse: le 12 avril, le soleil est incontestablement dans la constellation des Poissons, comme n'importe quel logiciel d'astronomie en ligne vous le confirmera. Né le 24 juillet, mon père était un Cancer, et non le Lion dont il était fier; quant à ma mère, née un 6 juillet, elle est Gémeau, et non Cancer. Eh oui! C'est dur à avaler, hein?

Pour ne rien arranger, la course du soleil à travers les constellations ne correspond pas au modèle simple et propret des astrologues. Le Soleil, dans sa course annuelle, traverse  bel et bien treize constellations, et non douze ! C'est le Serpentaire, en latin Ophiucus (30 novembre - 18 décembre) qui a été liquidé, alors même qu'il dure trois fois plus longtemps que le Scorpion (23-29 novembre). La Vierge, elle (17 septembre - 31 octobre), abrite le soleil pendant 45 jours, soit huit fois plus longtemps que le Scorpion. Surprise: d'après les astrologues, il y a autant de Scorpions que de Vierges, ce qui est mathématiquement impossible.

Vous le voyez, les élucubrations des astrologues ne méritent pas que vous vous en gâchiez l'existence, et que les éditeurs de vos journaux et magazines dépensent sottement l'argent de vos abonnements pour payer, fort cher, ces inanités. Même si les écailles vous tombent des yeux (ce que j'espère), ne vous désespérez point: de toute façon, les astres n'ont aucune influence sur nos destinées. Les planètes sont bien trop éloignées, et bien trop diverses  en termes de taille et de masse, pour avoir ce pouvoir. Et les astrologues en oublient quelques-unes: Sedna, Quaoar, Varuna, qu'en ont-ils fait, au juste ?

Quant aux 88 constellations répertoriées, elles ne sont rien d'autres que des lignes imaginaires tirées arbitrairement entre des étoiles qui n'ont aucune rapport entre elles, et ne sauraient donc peser sur votre caractère. Au reste, la symbolique est parfois peu convaincante: lorsqu'ils cherchent le Sagittaire, les astronomes repèrent plus volontiers une théière, qu'un archer bien difficile à identifier...

Durant de nombreuses années, j'ai été persuadé, en bon protestant, que le monde allait vers le mieux, vers le progrès, vers le savoir universellement répandu. Il me faut déchanter. Je crois aujourd'hui que nous assistons, impuissants, au triomphe de l'ignorance et de la futilité.

Philippe Barraud
Commentaires.com

 

08:49 Publié dans Politique | Lien permanent |  Imprimer